Robe sureau fleurie

Je vous présente ma troisième robe sureau, celle-ci a grandement été inspirée par Emilie. En effet j’avais craqué il y a un moment sur ce joli coton fleurie mais en ayant aucune idée de quoi en faire. La chance d’avoir une fille j’imagine c’est que quand je flash sur un tissu a fleurs (ce qui arrive bien évidement très, très, très rarement, kof, kof) généralement je me dis que si je trouve rien à me faire, je lui ferai une petite robe ou autres trucs mignons.

DSC_9743 Lire la suite

Publicités

Ma Robe Sureau A Col

Tout a commence par des boutons tout mignons à la droguerie que je ne pouvais pas laisser tout seuls. Ensuite il fallait un patron qui les met suffisamment en valeur, ca c’était facile ! Et puis il me fallait trouver un tissu convenable pour faire une jolie robe, j’ai pioché dans mon stock et j’en ai ressortie un coton tout mignon à rayures grises. Pour les parementures j’en ai choisi un à pois que personne ne verra, sauf moi !

Couper les pièces, les assembler comme indiqué sur les explications (super claires) du livret, ajouter une glissière (de 6 centimètres de plus que celle conseillée), essayer la robe pour un avis masculin… L’écouter me dire que j’ai pas besoin de rajouter de manches, lui expliquer que j’aimerais bien la porter avant juillet 2013 et qu’à moins de déménager au soleil ca va être moyennement possible. Plus qu’a rajouter les fameuses manches, faire les ourlets et coudre (mal) les jolis boutons ! Ta-daa voila ma deuxième robe sureau !

Ce patron est vraiment top, c’est celui que je conseillerais pour se faire une première robe maison. Enfin c’est celui que j’aurai aimer coudre en premier. Mais ce qui me plait vraiment c’est qu’en fonctions du tissu, des boutons, des détails rajoutés ou non, la robe prend une allure complètement différente. Par exemple qu’on pourra porter nos robes en même avec ma sœur sans que les gens pense qu’on essaie de se la jouer jumelles.

A bientot,

Charlotte xx

Robe Sureau

Mes jours de vacances en France chez ma sœur ou chez mes parents commencent toujours par une piles de linges à réparer (boutons décousus, coutures à reprendre…) et cette fois ci il y avait en plus quelques cousins à faire pour leur nouveau canapé. Oh joie de savoir coudre un petit peu! 🙂
La vieille singer de ma mamie sur laquelle j’ai fait mes début en couture a donc fonctionner à temps plein! Heureusement pas seulement pour des réparations et des cousins!

En effet comme j’étais de retour en France pendant une semaine j’en ai profité pour passer une commende chez Deer&Doe. En voyant le patron Sureau je me suis dis qu’elle serait parfaite pour faire une robe à ma sœur. On a donc été choisir le tissu à Toto, ma sœur en voulait un assez épais pour pouvoir mettre la robe cette automne-hiver.

Je pense que la prochaine fois j’en prendrais un moins épais pour un rendu plus fluide au niveau des fronces. J’ai coupé en 34 en haut et 40 en bas Ma soeur et moi on fait (à peu de chose près) la même taille donc j’ai même pas eu peur de couper dans le patron car je vais pouvoir réutiliser le patron très vite à mon goût!
La robe c’est montée très facilement, à part un hic quand j’ai réalisée que la machine n’avait pas de pied à fermeture!! Obligée de trouver une mercerie qui vende un pied à glissière! Je me suis beaucoup appliquée pour la montée cette fermeture – je pense plus que si la robe était pour moi – et au final le tissus étant un peu élastique ma sœur l’enfile sans l’ouvrir… Humhum…


Je n’ai pas modifié le patron, mais la prochaine je vais être obligé d’utiliser le tuto pour les poitrines moins fournis. Ou alors j’investis dans un soutien gorges mega-mega-rembouré!
Je conseille vivement ce patron, il est vraiment bien fait! Ma sœur est ravie de sa robe et moi j’ai hâte de faire la mienne. 🙂

ps: désolée pour ces photos vraiment pas terribles, mais je n’avais que mon telephone avec moi… 😦